MENU


Finale Roi et pion: la théorie

Finale  Roi et pion contre roi seul 

C'est une des finales élémentaires du jeu d'échecs.
Comme le mat est impossible à réaliser avec un seul pion, l'objectif de l'attaquant est d'assurer  la promotion du pion en une dame (cas le plus fréquent).
Le problème est de savoir si le pion peut être promu sans risque !

Il faut connaître la théorie basée sur ces 3 notions:
1- règle du "carré du pion"
2-l'opposition
3-les cases "clés" ou "efficaces"

1-Le carré du pion

  • Utilité et définition
La « règle du carré » permet de déterminer si le pion peut être promu sans l'aide de son roi. 

On trace un carré virtuel ayant pour côté une ligne dont les extrémités sont la case du pion et la case de promotion (cf. diagramme ci-dessous).

  • Si le roi ennemi ne peut pas entrer dans le carré, le pion peut « aller à dame » sans assistance.
  • Si le roi ennemi peut pénétrer à l'intérieur du carré, il pourra prendre le pion (éventuellement juste après sa promotion). Dans ce cas, le pion a besoin du soutien du roi pour être promu.


    Autre méthode de traçage du carré : Le carré du pion est formé de la diagonale partant du pion vers la dernière rangée synonyme de promotion. Cette diagonale doit être orientée vers le Roi adverse.
  • Exception : lorsque le pion est encore sur sa case d'origine (2ème rangée pour les Blancs et 7ème pour les Noirs), le carré doit être tracé à partir de la case située devant le pion (soit la 3ème pour les Blancs et la 6ème pour les Noirs.). Le pion peut en effet entamer sa marche par un mouvement de deux cases.
Ainsi pour un pion en a2, la diagonale va de a3 à f8 et non de a2 à g8. Cette exception est cruciale pour savoir si le Roi adverse peut arrêter le pion courant à sa promotion.




  • Exemple:
Dans le diagramme couleur ci-dessus, le Roi noir ne peut empêcher la promotion que s'il parvient à pénétrer dans la zone symbolisée par le carré de croix.
Le destin de la partie dépend du joueur qui a le trait.


  • si les noirs ont le trait, ils peuvent empêcher la promotion et obtiennent le match nul.
    1... Rf4 (le roi est dans le carré)
    2.b5 Re5
    3.b6 Rd6
    4.b7 Rc7
    5.b8=D+ Rc7xb8





  • si les blancs ont le trait, le roi noir est distancé et ne peut empêcher la promotion.
    1.b5
    (le carré diminue) Rf5 (le Roi noir ne peut pas pénétrer dans le nouveau carré du pion) 2.b6 Re6 3.b7 Rd7 4.b8=D.


    =>La finale Roi et dame contre roi seul est aisément gagnée

  • Source: Wikipédia 


    2-L'opposition


    • Définition: 
    Lorsque 2 rois sont face à face, ils se font opposition.
    et, toujours,
    - les rois sont situés sur des cases de même couleur (en fait le rectangle formé par les rois)
    - Entre eux, toujours un nombre impair de cases (1/3/5)
    - celui qui a le trait perd l'opposition
    -l'opposition profite à celui qui la prend  et c'est une situation avantageuse en finale.

    • Notion de zugzwang : se dit de la situation d'un joueur qui est obligé de jouer un coup qui le fait perdre ou dégrade sa position, cas lorsque l'on perd l'opposition.

    • Exemple : (Trait aux blancs)
    •  
    Les blancs au trait ont un pion de plus mais le roi noir est placé sur la case de promotion  : les blancs doivent le chasser de là pour gagner, et là, il faut utiliser "l'opposition" qui est avantageuse pour celui qui la prend (Re6 avec comme objectif : aller sur  d7 ou f7 pour contrôler par la suite la case e8afin de permettre au pion s a promotion)






     3-Les cases clés
     

    L'on trouve d'autres termes, avec des nuances, comme case  :efficace /critique/conditionnelle... (voir Wikipédia).

    • Quelle utilité ? 
    Dans certaines finales Roi et pion contre roi seul, le pion peut aller à dame sans assistance (règle du carré). Dans les autres cas, il a besoin de l'appui de son Roi pour être promu, ce que tente d'empêcher l'adversaire. Dans ce contexte, les notions de Zugzwang et d'opposition sont cruciales et l'évaluation de la position change complètement selon le trait.

    L'intérêt des cases-clé est de permettre une détermination rapide de l'issue de la bataille pour la promotion, sans devoir se livrer au calcul complet des variantes.  On peut donc considérer l'occupation d'une case-clé comme un but stratégique intermédiaire, avant la promotion : le but du Roi blanc est d'occuper une case-clé, celui du Roi noir de l'en empêcher. Le résultat de cette lutte scelle le destin de la partie.


    • Quelles sont ces cases clés ?
    Il existe des cases  "clés" dont l'occupation par le roi garantit la promotion du pion.

    Pour simplifier et mémoriser facilement voici les 3 case clés (que le roi doit occuper) devant le pion sur colonne b/c/d/e/f/g selon que le pion a passé ou non la ligne du milieu

                                    Ligne de milieu, non franchie        Ligne de milieu franchie
                                       2 rangées devant                rangée devant


    A savoir:
    En fait, c'est un peu plus complexe, avec des cases efficaces et semi efficaces, (voir Wikipédia) et dépend aussi de l'opposition.
    Les colonnes a et h échappent à la règle en raison du manque d'espace du à la bordure, cela aboutit le plus souvent à un nul...


    EXEMPLES


    Le pion  n'a pas franchi la ligne du milieu
    Trait aux blancs:
     ils perdent l'opposition et ne peuvent s'emparer d'une case clé (b6/c6/d6) donc NUL


     
    Même problème mais trait aux noirs
     Le roi noir perd l'opposition et abandonne l'occupation d'une case clé ! le pion fera Dame !


    Le pion a franchi la ligne du milieu

    les cases clés se situent devant le pion blanc et le roi en occupe une :  le pion fera dame !




    PDF sur les finales 

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire