MENU


Répondre avec les noirs aux autres coups blancs

Comment répondre avec les noirs aux ouvertures inhabituelles ?

Vous avez les noirs et vous avez l'habitude de répondre à 1.e4 ou 1.d4., premiers coups d'ailleurs classiques et agressifs, mais vous connaissez un minimum les ouvertures pour y répondre...

Cette fois, votre adversaire vous surprend en jouant un coup non conventionnel avec les blancs...

Panique ou sérénité ?


1-POURQUOI OUVRIR AUTRE QUE :  1.e4 ou 1.d5

Votre adversaire a ses raisons... pour renoncer à occuper le centre !
- il ne veut pas prendre d'initiative
- il veut vous forcer à jouer en dehors de la "théorie des ouvertures classiques" (car vous la connaissez !)

Il a sûrement quelques idées...théoriques
-il veut transposer ses premiers coups pour retomber sur une ouverture qu'il maitrise  (si vous allez dans ce sens...) en fait il se retrouve avec les blancs avec un jeu de défense typique !
-il connait parfaitement la théorie et s'oriente vers des idées hypermodernes en souhaitant contrôler le centre à distance (fous en fianchetto) et l'occuper plus tard.

Il souhaite vous intimider ou, au contraire, par des coups "passifs" vous rendre trop confiant..
-les blancs vont vous mener une guérilla sournoise...
-les noirs vont s'emballer et auront la tentation d'occuper le centre prématurément face à la timidité des blancs puis d'attaquer également prématuréement..

En fait les noirs doivent savoir qu'il faut rester serein et jouer posément en respectant ses classiques de positionnement et développement. Si vous êtes un joueur averti, vous n'y verrez aucun danger réel et égaliserez facilement.

Les premiers coups blancs autres que e4/d4 étant  innonbrables, il est inutile 
-de tous les présenter (seulement les plus fréquents et intéresssants) 
-de mémoriser tous les moyens pour y faire face. 

Mieux vaut essayer d'en comprendre le sens et de jouer avec reflexion un bon coup de contre.
Observez bien ces débuts originaux avec la réponse des noirs
2-QUELQUES EXEMPLES

A-Les coups préparant un fianchetto : c4 / Cf3 / g3

En jouant d'abord c4 / Cf3 / g3  (peu importe l'ordre)  les blancs veulent:
-controler d5 par c4
-controler à distance le centre le cavalier et  le Fou en g2 (fianchetto)

Le point faible étant e4, les noirs doivent réagir comme dans la partie Hollandaise en jouant f5 que les blancs seront obligés de suivre !

Exemple:
1.c4 f5
2.Cf3 Cf6
3.g3 e6
4.Fg2 Fe7
5.0-0 0-0
6.Cc3 d6





B-Les coups  inoffensifs : c3 / d3 / e3

Ces coups renoncent à une initiative immédiate et sont en attente de la poussée sur la rangée 4 du pion adjacent vers le centre.
Encore une fois, le point faible étant e4, les noirs doivent réagir comme dans la partie Hollandaise en jouant f5 que les blancs seront obligés de suivre !




1.c3 f5
2.d4 e6

















1.d3 f5

2.e4 d6
3.g4 f6







1.e3 f5
2.f4
















C-Les fianchettos d'entrée ! : f4 / b3

Ces coups sont evidemment destinés à dominer e5 à distance, via le fou en fianchetto. 

1.f4 g6
2.Cf3 Fg7
3.e3 c5
4.d4 e6









1.b3 e5
2.Fb2 d6
3.e3 g6
4.d4 Cd7
5.c4 Fg7










D.Le cavalier dame Cc3

Une pièce est immédiatement développée mais bloque le pion c !. Les noirs peuvent s'installer au centre

1.Cc3 d5
2.e4 d4 (ou dxe4)
3.Cc3-e2 c5
4.Cg3 Cc6
5.Fb5 Fd7
















6-Un coup bizarre : b4


Ce coup aventureux étonne mais il sert à :
-préparer le fianchetto
-empêcher c7-c5
surtout, il néglige le centre !

1.b4 a5
2.b5 e5
3.Fb2 d6
4.e4 Cf6
5.Cc3 g6
6.d4 Cb8-d7










7-les autres coups blancs excentriques...
ils vont pimenter votre partie et sont agréables... car ils
-vous offrent le centre !
-affaiblissent la postion des blancs

Attention vous n'avez pas gagné la partie pour autant : pas d'euphorie devant  la "mazette",
donc patience, retenue, reflexion et activation...



Source essentielle : L'ouverture aux échecs de L Coudari

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire