MENU


OUEST INDIENNE

OUEST INDIENNE
La défense Ouest-indienne est définie par  1.d4 Cf6 2.c4 e6 3.Cf3 b6.

Puisque le troisième coup des blancs, 3.Cf3, un coup habituellement joué pour éviter la défense Nimzo-indienne, n’occupe pas directement le centre (à la différence du coup 3.e4), les noirs ont la possibilité de jouer 3...b6 pour sortir leur fou en fianchetto en b7, d’où il contrôlera tranquillement la case e4. Les noirs peuvent également tenter les alternatives 3...Fb4+ (la défense Bogo-indienne), 3...d5 (le gambit Dame) ou bien 3...c5 (qui mène généralement à la défense Benoni).


L’Ouest-indienne se joue comme une Nimzo-indienne. 
 les noirs n’occupent pas immédiatement le centre avec leurs pions, mais cherchent simplement à exercer sur celui-ci leur influence,via leur fou-dame en fianchetto pour interdire au pion e des blancs l’accès à la case e4. Dès lors, le centre blanc s’en trouve affaibli, et les noirs peuvent envisager de l’attaquer.
 les blancs vont tenter d’affermir leur position au centre, puis de mettre à profit leur avantage d’espace pour mettre à mal la position noire.

1.d4 Cf6 2.c4 e6 3.Cf3 b6

Variantes
Les réponses les plus communes des blancs à l’Ouest-indienne sont :

4.g3 prépare le contre du fianchetto noir par un fianchetto blanc (du fou-roi), contestant ainsi aux noirs le droit de séjourner sur la grande diagonale blanche. Anatoly Karpov et Jan Timman sont des experts de cette variante.
4.g3 Fb7  5.Fg2 Fb4+ ou C5 ou Fe7
ou
4.g3 Fa6  5.Da4 ou Dc2 ou D b3 ou C bd2

4.a3, la variante Petrosian, prépare 5.Cc3 tout en permettant d’éviter la gêne qu’occasionne …Fb4, clouant le cavalier. Au début de sa carrière, Garry Kasparov l’utilisait souvent.
4.a3 c5 ou Fa6 ou Fb7

4.Cc3 permet la sortie du cavalier, mais autorise 4...Fb4, avec transposition sur une Nimzo-indienne.
4.Cc3  Fb7 ou Fb4

4.e3, prépare le développement du fou aile-roi ainsi que le petit roque.
4.e3 ou Ff4 ou Fg5

4.Ff4, la variante Miles, qui développe simplement le fou sur une bonne case.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire